Sélectionner une page

LARTIST LOKAL

île de la Réunion
.
.

Le projet Lartist Lokal est né d’une idée simple qui s’est éclairée un beau jour comme une ampoule électrique dans ma cervelle : proposer un site web qui serait un point de rencontre entre les amateurs d’art qui auraient envie de découvrir les artistes de l’île de la Réunion, et les artistes eux-mêmes, qui pourraient y montrer leur production et y indiquer leurs coordonnées pour être contactés en direct.

Un site de partage. Un lieu virtuel sympathique. Pour le plaisir.

Je l’ai lancé en février 2019 et s’est tranquillement étoffé au fil des arrivées des artistes.

Ce projet n’était pas associatif, ce n’était pas à proprement parler un collectif d’artiste, il n’était pas commercial : je suis juste un particulier, amateur d’art et accessoirement artiste peintre, et je voulais ouvrir une petite fenêtre supplémentaire sur la création locale.

Cet objectif a été atteint.

Il m’a donné l’occasion de découvrir des personnes créatives, talentueuses, des artistes qui s’appellent Jean-Marie Cathelain, Bernard Rebatet, Claire Maréchal, Jean-Jacques Houée, Anne Bail-Decaen, Kler Dardel, Emmanlel Naxos, Phil, Théophile Delaine, Francis Dupeyrat, Emmanuelle Peters, et bien d’autres…

Un compte instagram a été monté, où je partageais avec plaisir les créations des « Lartists Lokos » 🙂

Cependant, j’ai été amené à arrêter cette expérience, pour des raisons un peu futiles, je l’avoue, mais ayant trait à la règlementation sur le droit d’exposition qui est amenée à changer à l’avenir. Je n’entrerai pas dans les détails ici, mais en tant que simple particulier, continuer aurait été un peu trop inconfortable pour moi.

Je considère donc que dans sa version d’origine, Lartist Lokal aura été une magnifique expérience, que je ne regrette pas le moins du monde.

Cette expérience est terminée, mais…

En discutant autour de moi de cet arrêt, j’ai eu droit une remarque qui a fait mouche : 

« Lartist Lokal, c’est vraiment un joli nom, tu ne devrais pas faire disparaître ce site comme ça. Continue d’une autre manière, invente un nouveau concept, mais ne le supprime pas complètement ! »

Ah, effectivement, je n’avais pas pensé à ça.

Donc… Lartist Lokal ne va pas rejoindre immédiatement le vide intersidéral.

Je ne sais pas encore ce que j’en ferai… un blog, un site mono-artiste, un recueil de poésies en ligne, un site de vidéos, un lieu à surprises…

Je ne le sais pas.

L’avenir le dira.

Merci à La Réunion d’exister.

Saint-Paul, le 21mai 2020

Zamakoy

.

Pin It on Pinterest